Conte Soufi ou une belle parabole sur le Bonheur

flower_01

Je vous propose pour la rentrée un conte Soufi ou une belle parabole sur le Bonheur :

 

Il était une fois un vieil homme assis à l’entrée d’une ville… Un étranger s’arrête devant le vieillard et lui demande :

– « Je ne suis jamais venu dans cette cité ; Comment sont les gens qui vivent ici ? »

Le vieil homme lui répond par une question :

– « Comment étaient les gens de la ville d’où tu viens ? »

– « Egoïstes et méchants, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je suis parti » dit l’étranger.

Le vieil homme reprend :

– « Tu trouveras les mêmes ici. »

 

Plus tard, un autre étranger arrive et demande au vieil homme :

– « Je viens d’arriver, dis-moi comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? »

Le vieil homme répond :

– « Dis-moi mon ami, comment étaient les gens dans la cité d’où tu viens ? »

– « Il étaient bons et accueillants. J’y avais de nombreux amis, j’ai eu de la peine à les quitter »

– « Tu trouveras les mêmes dans cette ville » répond le vieil homme.

 

Un marchand qui faisait boire ses chameaux non loin de là  entendit les deux conversations. A peine le deuxième étranger s’était éloigné qu’il s’adresse au vieillard d’un ton de reproche :

– « Comment peux-tu donner deux réponses différentes à la même question ? »

Le vieillard lui répond : – « Parce que chacun porte son univers dans son cœur.»

 

Extrait du  livre de Frédéric Lenoir sur le Bonheur « Du Bonheur, un voyage philosophique » édition Fayard.

De notre faculté à envisager le monde nous trouverons un monde qui lui ressemble…

 

 

Enjoy it !

Catherine FormActrice

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *